09/11/2008


PlanetSolar - Nouveau look pour son tour du monde en 2010 avec Gérard d´Aboville

Le plus grand bateau solaire du monde entamera son tour du monde en 2010, avec un nouveau design. Un Village sous forme d´exposition accompagnera ce premier tour du monde à l´énergie solaire.

« PlanetSolar était un rêve, aujourd´hui c´est un projet concret, les premiers éléments du plus grand bateau solaire du monde jamais construit prendront forme avant la fin de l´année », explique l´aventurier neuchâtelois Raphaël Domjan. « Nous voulons être les Philéas Fogg du XXIe siècle. Mais au-delà du rêve de Jules Verne, notre projet se veut résolument au service de l´humanité et de l´environnement, afin de dépasser les possibilités offertes par les énergies fossiles, dites conventionnelles ». Le support de cet exploit est un catamaran révolutionnaire de 30 mètres de long supportant 470 m2 de panneaux solaires photovoltaïques. Actuellement en construction dans le nord de l´Allemagne, le bateau jouit d´un nouveau design. Le plus grand bateau solaire du monde bénéficiera de proportions impressionnantes, tout en étant silencieux et propre. 

Raphaël Domjan sera le co-skipper du bateau, aux côtés du célèbre marin français Gérard d´Aboville. « Lors de notre tour du monde, nous devrons gérer l´énergie que la nature mettra à notre disposition, explique Raphaël Domjan. Nous devrons constamment optimiser notre route et notre vitesse en fonction de l´ensoleillement et de la prévision météorologique à moyen terme ». Le premier tour du monde solaire se déroulera d´est en ouest, sur une route équatoriale, dès 2010. Les deux navigateurs de PlanetSolar traverseront l´océan Atlantique, le canal de Panama, l´océan Pacifique, l´océan Indien et enfin le canal de Suez, pour rallier la Méditerranée. 

Pour promouvoir le projet PlanetSolar et le développement durable, une exposition itinérante sous la forme d´un Village « PlanetSolar » accompagnera le premier tour du monde à l´énergie solaire. Après un roadshow avec le village qui passera par la Suisse et l´Europe dès l´été 2009, le bateau fera escale dans des villes comme Monaco, Marseille, Paris, Dubaï, Abu-Dhabi, Hong Kong, Shanghai, Hambourg, New-York, San Francisco. 

L´inauguration du Village s´effectuera à Yverdon-les-Bains au printemps 2009. Puis, une tournée promotionnelle en Suisse et en Europe (avril - septembre 2009) sera effectuée. PlanetSolar réunit désormais une équipe internationale composée de physiciens, d´ingénieurs, de constructeurs navals et de différentes personnalités sensibles à l´importance des énergies renouvelables et à la protection de l´environnement. 

Les Skippers de PlanetSolar 

Raphaël Domjan :

Le fondateur de PlanetSolar est un homme de conviction. Agé de 36 ans, il a imaginé le projet PlanetSolar, et tout mis en oeuvre pour le voir se réaliser. Véritable « touche à tout », Raphaël Domjan a de nombreuses casquettes et multiplie les activités au plus proche de l'homme et de la nature : ambulancier, alpinisme, aéronautique, exploration, etc. La passion et le rêve sont ses moteurs !
Le projet PlanetSolar est un extraordinaire défi technologique et humain, Raphaël Domjan en est certainement le meilleur ambassadeur : «Notre planète mérite un meilleur sort que celui auquel nous la soumettons. Les technologies et les connaissances permettant de vivre en harmonie et durablement avec la nature sont aujourd'hui disponibles, nous devons montrer au monde que ces solutions existent et sont performantes, fiables et économiquement viables. La réalisation de projet ambitieux comme PlanetSolar est probablement une des meilleures opportunités pour faire avancer la protection de notre environnement, tout en faisant rêver. » 

Gérard d´Aboville :

Gérard d´Aboville est l´un des grands noms de l´histoire maritime récente. En 1980, il réalise la première traversée de l´océan Atlantique à la rame, et réalise onze ans plus tard une splendide traversée du Pacifique. Même si Gérard n´a jamais cessé de naviguer, il consacre désormais plus de temps à une autre de ses passions : le service de la mer, qu´il a traduit par une action directe dans le cadre du Conseil Supérieur de la navigation de plaisance. Il est également conseiller de Paris. 

Impliqué dans le projet depuis ses débuts, Gérard d´Aboville met toute son expérience de la mer et de l´océan au service de PlanetSolar. Sensibles aux enjeux actuels autour de notre planète, il lui tient à coeur de promouvoir les énergies renouvelables et de contribuer, de cette manière, à l´évolution des mentalités en matière d´environnement. 

Donnez une note :

4 commentaires

12/11/2008 07:32 - Tonmire a dit :

Voiles solaires

Avec les technologies actuelles du 'Thin Film Coating', par opposition aux panneaux traditionels à base de lingots de silicium, pensez-vous qu'il sera un jour possible de confectionner des voiles solaires qui seraient à la fois le propulseur du bateau et la source d'énergie pour la vie à bord?

12/11/2008 05:37 - Verna a dit :

Hydrolienne de gouvernail

Bonjour,

En tant qu´inventeur, la question de Voltumulus me ravie, les panneaux solaires ne sont pas la panacée, je propose pour fournir les voiliers un concept totalement innovant qui permet aux bateaux à voiles une autonomie en électricité et motorisation :

_L´hydrolienne de gouvernail : http://inventions.a.verna.free.fr/pagehydrolienne.htm

Je cherche un/des industriels pour mettre en oeuvre cette innovation, pourriez-vous me conseiller en ce sens ?

Si vous désirez de plus amples informations, je reste à votre disposition.

Cordialement,

Christophe Verna 05.56.29.06.97 / 06.14.04.94.14

11/11/2008 12:25 - Ma Pomme a dit :

Fort intéressant

Si vous pouviez me faire parvenir plus d'informations.
Merci d'avance...

11/11/2008 07:07 - Volturnus a dit :

30 m de long et 470 m² de panneaux ! Mais encore ?

Je salue sans réserve les projets innovants mais quelques questions me viennent à l´esprit en lisant votre article.
Si je prends le catalogue de mon shipchandler préféré, il me couterait près de 500 000 EUR pour acquérir la surface de panneaux solaires mentionnée, tout cela pour produire quelques 65 kW, soit 90 cv pour les nostalgiques.
Et bien sûr, je ne sais pas combien il a fallu de kWh d´énergie fossile pour fabriquer une telle surface de panneaux ! Et combien ces panneaux pourront-ils fournir de kWh durant leur vie opérationnelle ? Quel ratio entre l´énergie absorbée pour leur fabrication et celle qu´ils pourront restituer ? Si les chiffres démontrent que c´est rentable pourquoi pas mais des précisions sur le sujet seraient bienvenues.
Quid d´une telle structure présentant un fardage énorme évoluant dans une très grosse mer, sans soleil pour alimenter les panneaux ?
Et 90 cv me semblent bien peu pour garder un tel bateau manoeuvrant dans des conditions sévères !

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter