24/09/2011


Coup de gueule d'un lecteur

Marina de Licata (sud Sicile). Ceux qui ont navigué en Sud Sicile connaissent le port de Licata. Ils savent aussi que depuis 3 ans on construit une marina a l’abri de la grande digue.

"Jusqu’à ce jour Licata constituait une excellente escale, on pouvait s’amarrer au quai de la digue intérieure pour 25 € y compris l’eau et l’électricité, ou se mettre sur corps mort au milieu du port, ou même y mouiller. 

Nous pouvions faire notre avitaillement au supermarché local, boire un bon café, trouver du matériel dans un shipchandler, aller dans un cyber, se taper un petit resto le soir, etc etc. 

Ça y est depuis cet été la nouvelle marina est opérationnelle, Licata à changé de ton. Ils ont mis en place 2 pannes qui sont aux ¾ vides, (en Aout, j’ai compté une vingtaine de bateaux, dont une majorité de petits bateaux à moteurs locaux). Il faut reconnaitre que les investisseurs ont fait du bon boulot, jardins, pelouse le long du grand quai, au niveau bâtiments, plusieurs commerces vides, (c’est en cours de finition). L’entrée côté terre fait penser à un lotissement privé, bureau, vigile, barrière électriques en contrôle l’accès. Un grand parking donne accès à une galerie marchande, qui comprend plusieurs commerces de luxe, resto, et surtout un grand supermarché Conad, ouvert 7/7 jours. (Nous étions dimanche, et une foule de curieux se pressait dans la galerie et le supermarché). 

Nous arrivons à Licata avec 30 n de vent, dès l’entrée du port, un Zodiac vient vers nous et nous indique la Marina, comité d’accueil ! Nous lui faisons signe qu’on se dirige comme d’habitude vers le vieux port. Le gars n’insiste pas. On se mouille avec difficulté dans la vase du port. Un autre voilier vient se mouiller près de nous. Le soir, le vent tombe, on peut enfin aller à terre, comme c’est dimanche, que tout est fermé, nous allons visiter la nouvelle marina. Au retour, au bateau un marin de la garde costière nous attend sur un Gomo près de Khéops. Il nous intime de quitter le mouillage, car ils ont reçu un coup de fil de la marina afin de nous éjecter. Ils ont des ordres au plus haut niveau, afin que les bateaux de passage soient dirigés vers la marina ! Sinon nous avons droit à une grosse amande ! Ils sont plutôt gênés de nous expliquer tout ça, et de la tournure que ça prend. Il nous montre le gars qui nous avait accueillis dans son Gomo, qui est en train de nous surveiller. J’abrège… Donc, contraints et forcés nous levons l’ancre la nuit est tombée (20 h) et allons nous mouiller à l’extérieur du port, à l’Est de la grande jetée, suivis de notre voisin. Afin de ne pas payer pour ce racket. Les dirigeants de cette marina ne tolèrent pas qu’en passant par là, on ne fasse pas escale chez eux. Ils ont investis dans cette ville qui était totalement éteinte. Ronds points, routes a double voies, un grand pont qui désenclave la ville ont été construit. Ils bénéficient sans doute de tous appuis politiques possibles. 

Il faut reconnaitre que c’est un sacré plus pour la ville et pour le Sud Sicile. Mais, comment peut-on obliger quelqu’un à venir acheter dans une boutique dans lequel il ne comptait pas entrer. Donc ils nous font de la vente forcée. Je pense que personne n’apprécie. La ville sur leur injonction interdit donc à tous bateaux de passage de stationner dans le vieux port. 

Plus de dépenses dans les commerces locaux, plus d’avitaillement au supermarché le plus proche, celui du centre ville, plus de virée aux terrasses des cafés, plus de gélati etc. Il aurait été beaucoup plus intelligent de leur part de venir voir les bateaux de passage dans le vieux port, et de leurs donner des prospectus vantant la marina, les tarifs, et une remise pour la première escale… 

Peut être l’aurions nous testée afin d’avoir envie de s’y arrêter une prochaine fois. Je sais que cette marina fait des tarifs très bas pour l’hivernage cet hiver. Personnellement, vu l’attitude de racket qu’ils nous font subir à nous tous, les plaisanciers, (je sais que nous avons été nombreux cet été à subir leur diktat) afin de lutter contre cette attitude, et les amener à en changer, je recommande expressément de boycotter cette marina tant qu’ils ne changeront pas d’attitude ! 

Mes frères vagabonds des mers, notre espace vital se resserre. Bientôt plus de mouillages forains en Méditerranée, plus d’accès à la côte. On sera obligé de se mettre dans ces parkings à bateaux pour riches plaisanciers, même si on navigue avec peu de moyens. D’abord Licata, Port Empédocle suivra dans pas longtemps, quand la nouvelle marina de Syracuse sera finie, pourra t’on encore se mouiller dans ce magnifique lagon ? Il faudra payer, et payer encore. Quémander pour avoir de l’eau. Il faut lutter, faire du bruit. Les navigations à la Moitessier c’est terminé ! Il nous faut fuir, partir vers d’autres horizons." 

Gerard de Khéops 

Donnez une note :

1 commentaire

09/10/2011 14:12 - RJA a dit :

Les ports se transforment en parking à bateau

Merci pour ce 'coup de gueule' ! Nous avons également fait escale à Licata cet été mais avions choisi de tester la marina. Je ne reviendrai pas sur les commentaires pertinents de Gérard, mais voudrait apporter quelques éléments supplémentaires pour ceux que ce type d'escale tenterait: Prix d'appel cet été, mais volonté très clair de faire de ce lieu une marina de luxe, conforme à l'idée de ce que pensent les Italiens de la plaisance, celle-ci étant en grande partie réservée à une clientèle aisée. Dans ce cas il faudra améliorer les sanitaires (une cabane sur le port pour l'instant), prévoir une capitainerie pour les bateaux de passage (elle est au bord de la route, à 15 minutes à pieds), former le personnel (l'amarrage a été laborieux), mettre des prises électriques de dimensions standards (elles sont faites pour alimenter un cargo !). De plus, les amarrages sont perpendiculaires au vent d'Ouest, le plan d'eau n'est pas vraiment protégé et les fonds très bas. RJA

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter