25/09/2015


Tara - Sur la route de Paris Climat 2015, Tara fait escale à Nantes

A l’invitation de Nantes-Métropole, la goélette d’exploration scientifique Tara, de retour de sa mission au Groenland à l’été 2015, sera à Nantes pour la première fois du 15 au 23 octobre.

Sur sa route vers la grande conférence de Paris Climat à la fin de l’année (COP21), Tara Expéditions poursuit sa mission de sentinelle de l’océan et sera partenaire des « Rendez vous du climat » et de la première « GreenWeek » de Nantes-Pays de Loire. 

Regards croisés sur le développement durable des océans 

DR 

Les expéditions menées à bord du bateau mythique
depuis 2013, de l’Arctique aux mers du sud, permettent d’étudier et comprendre l’impact des changements climatiques et de la crise écologique sur nos océans, en collaboration avec des laboratoires et institutions scientifiques français et internationaux. Après plus de 320.000 kilomètres parcourus autour du globe, Tara Expéditions partagera avec le public nantais et les acteurs locaux un regard nouveau sur le présent et le futur des océans. 

Exposition « Tara : voyage au cœur de la machine climatique » - Parc des Chantiers 

Avant l’arrivée de la goélette, le public pourra visiter la nouvelle exposition « Tara : voyage au cœur de la machine climatique » sur l’IIe de Nantes, du 26 septembre au 25 octobre. Installée dans des containers maritimes sur le site du Parc des chantiers, l’exposition permet de comprendre l'impact du changement climatique sur l’océan et le rôle central de l’océan dans la régulation du climat. Cette exposition propose un voyage au fil des expéditions de Tara, au cœur de l’océan, cet écosystème essentiel à l’équilibre de notre climat et à la santé de notre planète. 

A 5 semaines de la COP21, faire entendre la voix de l’Océan dans les discussions climatiques 

L’océan mondial couvre les 3/4 de notre planète. Il produit 50% de notre oxygène, a absorbé 90 % de la chaleur produite par l’effet de serre et stocke en moyenne 25 % du CO2 que nous produisons. Son rôle est donc crucial. Les services écosystémiques qu’il fournit doivent être préservés et davantage pris en compte dans les discussions climatiques. Les impacts du changement climatique sur l’océan sont nombreux : réchauffement des mers et des océans, acidification, impacts sur les courants, élévation du niveau de la mer... La présence de Tara à Nantes aura pour but d’apporter plus de visibilité aux enjeux liant l’océan et le climat avant la Conférence Climat de Paris. Pour faire entendre la voix de l’océan, l’équation est simple : un océan en bonne santé équivaut à un climat préservé. 

Nantes Métropole sur la route de Paris Climat 2015 

Pour Nantes Métropole, territoire avec une identité estuarienne, fortement mobilisé face au changement climatique, accueillir Tara avant la COP21, est un évènement important. 

L’océan offre des potentiels environnementaux, économiques et touristiques pour le territoire nantais. Mais son équilibre est menacé. La biodiversité, les activités maritimes et économiques, pour ne citer qu’eux, seront directement impactés. L’océan doit avoir sa place dans les discussions climatiques et ce sera l’un des enjeux de l’escale de Tara à Nantes. 

Accueillir Tara lors de la Greenweek s’inscrit pleinement dans l’ambition pour Nantes Métropole d’être pendant une semaine le lieu où l’on imagine le XXIème siècle, ses modèles économiques, ses solutions technologiques et comportementales face aux défis du changement climatique et du numérique. 

 Nantes Métropole est convaincue que la lutte en faveur du Climat est à la fois une urgente obligation d’un point de vue environnemental mais aussi une formidable opportunité en termes d’innovation, de progrès technologique et industriel, donc d’emplois. L’engagement de Nantes Métropole en faveur du climat fait l’objet d’actions concrètes et tangibles qui sont définies dans le Plan Climat, document stratégique pour le territoire. 

« Aujourd’hui, nous voulons passer un cap pour aller plus loin dans nos actions. C’est pourquoi, en 2015, j’ai souhaité que la Métropole ait un nouvel objectif de réduction de 50 % les émissions de gaz à effet de serre par habitant en 2030 par rapport à 2003 » déclare Johanna Rolland, maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole. 

Les métropoles ont non seulement une expérience à partager mais un temps d’avance sur les questions de transition énergétique. La contribution des collectivités locales est essentielle pour la  réussite de la COP21 : Nantes Métropole s’engage activement dans ce sens au travers du réseau Eurocities, que Johanna Rolland préside, mais également par la signature de la déclaration de Nantes en 2013 et de l’appel de Bordeaux début 2015. 

L’accord de la COP21 n’aura de valeur que s’il est tenu. Il doit de ce fait être suivi et évalué par la société civile. C’est la raison pour laquelle Johanna Rolland a souhaité organiser à Nantes, en septembre 2016, un an après la COP21, un sommet mondial des acteurs non institutionnels, pour tirer le bilan des débats de Paris et travailler ses suites. 

La COP 21 n’est qu’une étape dans l’engagement des territoires en faveur du climat. 

Visite inaugurale de l’exposition :
TARA EXPÉDITIONS « Voyage au cœur de la machine climatique »
Samedi 26 septembre 2015 à 10h
Parc des Chantiers
Boulevard Léon Bureau, Ile de Nantes 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter