05/01/2009


Salon fluvial - 5 au 7 juin 2009 à Auxerre

Le Salon Fluvial, complété par le Forum Fluvial, ont pour but et ambition de former le premier rendez-vous national puis ensuite européen de cette filière dite « fluviale » ou encore des activités dites « en eaux douces ou eaux intérieures ».

Rappelons quelques chiffres sur le marché fluvial 2006/2007 :*
8.500 km de voies navigables dont 6.700 exploitées par VNF.
2.315 bateaux disponibles à la location.
16.000 bateaux privés (assujettis aux vignettes VNF)
10 millions de passagers sur les bateaux promenades.
240 millions d´euros de CA direct.
 

Le champs est très vaste car il implique les activités suivantes :

o Le tourisme fluvial (propriétaires et location de bateaux)
o Les croisières en eaux douces (paquebots hôtels et ou restaurants)
o Les sports motonautiques telles que jets ski-ski nautique, wakeboard
o La pêche sous toute ses formes
o Les sports de rame (canoë-kayak, aviron)
o Les sports d´eau (rafting, canyoning etc..)
o L´hôtellerie et l´hébergement de particuliers (maisons d´hôtes)
o Le tourisme vert (vélos sur sentiers de halage- patrimoine- musées & animations)
o L´artisanat local
o Les gastronomies régionales 

Cette filière concerne et réunira donc fournisseurs, promoteurs & clients :

o Les collectivités territoriales (Mairies-Conseils régionaux- Conseils Généraux)
o Les Offices de Tourisme sous toutes leurs formes
o Les fédérations et unions professionnelles
o Les associations d´utilisateurs et de défense des sites
o Les exploitants de ports fluviaux, bases de loisirs, parcs à thèmes nautiques
o Les chantiers navals, ateliers de réparation, revendeurs et distributeurs
o Les loueurs de bateaux et de prestations de services touristiques
o Les Tours Opérateurs et agence de voyages
o Le public déjà pratiquant des activités en eaux douces
o Le Grand Public intéressé à la découverte de ces loisirs dit sportifs ou verts ! 

Au moment ou les régions investissent dans le tourisme vert, là ou les ports fluviaux deviennent un vecteur de vie économique, au moment ou le tourisme est considéré comme un gisement de nouveaux emplois, au moment ou le contexte économique incertain incite aux vacances « cocooning » et à un retour aux valeurs écologiques et patrimoniales en régions, au moment ou une bonne partie de la génération du « baby boum » de l´après-guerre va abandonner le maritime au profit du mixte ou du tout fluvial, les principaux acteurs de la filière du tourisme et loisirs fluviaux se sont tous engagés dans la réussite d´une manifestation fluviale, nationale et représentative de la diversité et de l´importance économique, LE SALON FLUVIAL & son FORUM professionnel, afin de mieux faire prendre conscience du potentiel économique et social que ce développement peut apporter ! 

C´est pourquoi d´ailleurs, nos ministres Mme Christine LAGARDE et M. Jean Louis BORLOO déclaraient fin novembre : la reprise économique et le développement de l´emploi passeront par les PME/PMI et les collectivités territoriales qui se pencheront sur les activités du tourisme vert impliquant de nouveaux aménagements de qualité à même de fixer nouvelle population et emplois nouveaux. 

Rappelons brièvement les composantes de ce marché : 

1. les propriétaires de bateaux :

il a été recensé 16.000 vignettes de bateaux de particuliers en 2008 que l´on peut classer principalement de 9 à 14 mètres (XX à 45 pieds) ainsi qu´un nombre limité d´unités de 18 à 32 mètres ; ces bateaux portent principalement pavillons français mais il est très important de noter que dans certaines région, les bateaux anglais, belges, hollandais, allemand, suisses représentent jusqu´à 55 % de la fréquentation ! 

En outre, bon nombre de ces bateaux étrangers restent basés en France toute l´année et donc représentent un volume financier important au travers des anneaux, des hivernages, carénages, peintures, réparations, motorisation de 2eme monte, consommations et achats divers... etc... 

Ces propriétaires qui ont généralement entre 45 et 75 ans, un fort pouvoir d´achat ou des retraites aisées, utilisent ces bateaux de mai à fin octobre et sur des périodes qui peuvent être importantes car bon nombre ne sont pas limités par des dates de vacances. 

Les principaux bassins de navigation sont le nord, l´est, la Loire, le Nivernais & la Bourgogne et le midi ; la Bretagne, la Charente, le sud ouest et la Garonne ont les voies moins nombreuses mais tout aussi attractives. 

2. La location de bateaux :

le parc de bateaux en location est de 2315 bateaux, généralement entre 10,50 et 14 mètres, pouvant aller jusqu´18/20 mètres et ce, pour des périodes de location dont la moyenne peut être estimée à 10 jours ; suivant certaines sources, il est estimé un pouvoir d´achat de 100 EUR par personne et par jour sachant que l´on estime 4 à 6 passagers par bateaux en fonction des tailles les plus usuelles. 

Il y a 2 profils types de consommateurs : le couple dans la trentaine avec 2 enfants et le couple de 50/70 ans voyageant avec un autre couple d´amis. 

Le réseau est identique au précédent. 

3. les disciplines sportives :

du ski nautique au canyoning, en passant par le wakeboard, le jet, le canoë-kayak, l´aviron, le rafting ; toutes activités pratiquées par une population plutôt jeune, soit en périodes de vacances, soit à l´année pour les locaux, individuellement ou en clubs ; ces derniers sont assez denses en Haute Marne, Bourgogne, ainsi que dans le centre de la France et basses et moyennes montages bien entendu pour le canyoning et le rafting. 

Ces disciplines sont souvent pratiquées en bases de loisirs nautiques, publiques et privées : c´est un marché à part entière, spécifique, souvent en multi activités : initiation à la voile, ski nautique & wakeboard, jet ski... etc... ; c´est aussi un gisement de niche pour les matériels ludiques, écologiques et souvent très innovants tels que pédalos et engins électriques divers. 

4 La pêche :

un loisir ainsi qu´un sport véritable, pratiquée dans toute la France et avec les spécificités les plus diverses ; nous reviendrons spécifiquement sur le sujet. 

Les animations 

Un marché quel, qu´il soit, fait l´objet d´un constant renouvellement d´utilisateurs ; c´est pourquoi les associations et les industriels concernés se mobilisent pour réaliser des démonstrations et des baptêmes journaliers. 

La liste de ces animations n´est pas encore complète mais on peut déjà prévoir du ski nautique, du canoë-kayak, de la sécurité fluviale (homme à la mer) ... etc... 

Nous voyons que ce sujet fluvial, bien que très vaste, reste cohérent grâce à une appréciation commune de la nature, une forme de cadre de vie commun, de niches que les gouvernement ainsi que les collectivités territoriales redécouvrent depuis quelques années seulement mais en y investissant à grands pas. 

Hébergements, commerces, gastronomie, financement de l´entretien & de la restauration du patrimoine sont intimement liés au tourisme et pour une bonne part au tourisme fluvial : d´où par exemple le très fort développement des pistes cyclables sur les sentiers de halage ainsi que des chemins de promenade de part et d´autre des ports en milieu urbain ! 

Certaines collectivités réfléchissent, pour redynamiser leurs communes, au retour des éclusiers pouvant exercer par ailleurs des activités touristiques complémentaires ! 

Qui participe ? Le SALON FLUVIAL sera une réussite car toute la filière se mobilise, qu´elle soit professionnelle ou grand public, Institutionnelle, territoriale, associative et commerciale. 

Le choix d´Auxerre est une évidence car au centre du réseau fluvial européen, au centre d´une ville et d´une région de renommée mondiale tant pour ses activités fluviales, sa gastronomie mais aussi pour ses disciplines sportives de canoë-kayak : un champion olympique et un champion de France ! 

Par ailleurs, son port, au centre ville, très facile d´accès, est situé dans un cadre tout à fait unique, face à la cathédrale et à l´abbaye de Saint Germain (qui accueillera le FORUN FLUVIAL). Sachant que ce tourisme fluvial est par essence « voyageur », nous envisageons de fixer LE SALON FLUVIAL tous les 2 ans à Auxerre en temps que manifestation nationale et peut-être, les années intermédiaires, nous installer dans une autre région fluviale de France ou d´Europe pour aller au plus près des acteurs régionaux : cela fera l´objet, au vu de l´appréciation de la première éditions, d´un choix discuté entre partenaires et exposants. 

Ceci implique, des sites d´accueil du salon identiques à celui d´Auxerre : un emplacement au sein ou en proche proximité d´un milieu urbain disposant d´une hôtellerie suffisante, un accès facile pour les exposants et les visiteurs, des moyens de transports divers et encore de proximité, des possibilités de démonstration pour les exposants qui le souhaitent : bateaux, levage etc... 

Quel profil de salon ? 

Une centaine d´exposants représentatifs de l´ensemble des activités fluviales (3 à 4 par activités hormis les bateaux) avec type de stands :
1- des stands en galerie couverte (avec couloir couvert de 1 m), d´une profondeur de 3 mètres et 6 mètres maximum de façade ouverte sur les allées B et C.
2- des stands avec tentes « pagodes » individuelles (à partir de 9 m²). 

A ceci se rajoute l´option pour les bateaux et équipements à flots, à poste ou en démonstrations. 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter