02/10/2015


Black Pepper - Les bateaux d’exception Black Pepper construits à Nantes

Créé en 2009 par Michel Douville de Franssu, le chantier naval Black Pepper est dédié à la construction de voiliers haut de gamme en carbone et en tek, connu des amateurs sous les noms Code 0, le premier de la gamme (10 mètres de long), Code 1 (12 mètres) et le dernier né Code 2 (18 mètres).

DR / CCI Nantes St Nazaire 

Black Pepper construit également des bateaux à moteur. Une vingtaine de bateaux est sortie du chantier depuis sa création. 

Le navigateur nantais Armel Tripon à la barre 

DR / CCI Nantes St Nazaire 

Le navigateur nantais Armel Tripon (Solitaire du Figaro, Mini Transat…), a rejoint Black Pepper depuis 2011 afin d’améliorer la performance des bateaux et de les optimiser pour la course, « ce qui nous permet de nous positionner sur le créneau de la course/croisière. Nos clients sont pour l’instant pour l’essentiel en France mais notre ambition est d’étendre notre clientèle internationale. » 

Des partenariats avec les entreprises locales 

DR / CCI Nantes St Nazaire 

Sous l’impulsion d’Armel Tripon, le chantier initialement situé dans le bassin d’Arcachon a rejoint Nantes, dans un premier temps en étant hébergé par le chantier B-S Composite à Bouaye. A compter du 1er octobre, Black Pepper s’installe sur la zone de la Pentecôte à Orvault. Une partie de l’activité sera consacrée à l’entretien, la réparation et l’hivernage. « Nous avons plusieurs projets, comme développer un bateau pour la navigation en Loire, ou encore développer un pôle courses. Les partenariats avec les entreprises locales seront les bienvenus ! » 

Donnez une note :

Votre commentaire
Tous les commentaires sont modérés avant publication, afin de garder toute objectivité, les publicités cachées ou contre publicités sont interdites, et leurs auteurs seront black-listés.

Voir toutes les news

Follow us on socials networks

facebook twitter dailymotion google

Abonnez-vous aux flux RSS

Suivez l’actualité de tous nos magazines en vous abonnant à notre flux RSS ou en vous inscrivant à notre newsletter que vous recevrez par email.

S'abonner à un flux RSS

S'abonner à une newsletter